« Beaucoup de positif pour le moment »

    

On n’arrête plus Bellaire! Face à la -très!- belle et –très!- jeune P3 de Ninane, les Blue Rabbits se sont à nouveau montrés à la hauteur et se qualifient pour le prochain tour de la Coupe de la Province.

    

Ce vendredi, Ninane recevait Bellaire dans le cadre de la Coupe de Belgique. Deux formations talentueuses et dirigées par deux anciens élèves de Liège Atlas. La logique a été respectée, les Blue Rabbits l’ont emporté, 76 à 107. « Une très bonne victoire face à une bonne équipe qui nous a pris un peu à la gorge au début » sourit Gael Colson. « Nous avons su élever notre niveau de jeu pour rentrer au vestiaire avec un viatique intéressant, 41 à 63. Il faut reconnaitre que tout rentrait en attaque. En deuxième mi-temps, nous avons eu un peu de mal à relancer la machine mais avons ensuite bien géré les échanges.« 

Une partie rondement menée par les visiteurs. « J’avais encore deux absents, j’espère que nous serons au complet pour les matchs à venir. Mais je dois bien reconnaitre que, pour l’instant, il y a beaucoup de positif à retenir » conclut l’heureux entraineur.

Le Spirou se qualifie en LDC et affronte Murcie ce lundi

    

Le Spirou Charleroi s’est fait peur mais a finalement obtenu sa qualification pour le tour suivant de la Ligue des Champions. Les Carolos recevront le Murcie de Kevin Tumba ce lundi au Spiroudôme. 

   

L’équation était simple pour les gars de Bryan Lynch: s’imposer de plus de deux points chez les Bakken Bears. Chose faite avec une victoire, 69-74.

Mais le Spirou a joué à se faire peur. Après avoir compté vingt points d’avance, les Carolos ont vu leur avantage fondre comme neige au soleil. A dix minutes du terme, les locaux étaient revenus à deux points (57-59) et tout était à refaire. Heureusement, Katic et ses coéquipiers préservaient l’essentiel.

Peu de répit pour les pensionnaires du Spiroudôme qui accueilleront, ce lundi déjà, Murcie et son intérieur belge Kevin Tumba, avant de se rendre en Espagne jeudi. Si le Spirou sort vainqueur de cette double confrontation, il rejoindra la phase des poules de cette Champions League. Dans le cas contraire, il sera reversé dans l’autre Coupe d’Europe.

« Je sens mon équipe joueuse »

   

Joli upset de la P3 d’Henri-Chapelle qui élimine la P2 de Flémalle de la Coupe de Province, 67 à 60, et conserve son brevet d’invincibilité. Fred Carton revient, en toute décontraction, sur la victoire de ses ouailles.

   

Fred, qu’est ce que tu retiens de ce match?

Malgré les absences des deux côtés, les joueurs présents ont livré une très bonne prestation en première mi-temps pour prendre une vingtaine de poins d’écart. En seconde période, nous nous sommes mis au rythme -pas très élevée- de notre adversaire et avons balbutié notre basket pour laisser Flémalle revenir à sept unités au coup de sifflet final.

Finalement, tes joueurs ne désiraient pas un weekend de repos supplémentaire?

Il y avait plus d’envie et plus de qualité(s) de notre côté. Nous sommes certes passés à côté d’un week-end de congé mais je sens mon équipe joueuse (rires).

« François Bens est un excellent coach »

    

Le début de saison de Modave, la défaite en Coupe contre Hannut, less premiers pas des Castorettes en P1, le coaching de François Bens et le championnat du monde de cyclisme, autant de sujets dont nous avons discuté avec Arnaud Pinte.

    

Arnaud, qu’est ce que tu retiens de votre match contre Hannut?

Nous n’étions que six et avons livré une mauvaise première mi-temps et une moins mauvaise seconde période. Sans nous chercher d’excuses, j’ai vraiment eu du mal -et je ne fus pas le seul- avec le sol particulièrement glissant de la salle hesbignonne.

Que penses-tu de votre début de saison?

Un deux sur deux, c’est super pour commencer. Malheureusement, nous avons perdu Nico Danze pour plusieurs semaines. Il faudra se serrer les coudes pour compenser son absence. Nous allons prochainement récupérer Thomas Broset sur le poste un. Cela va nous faire du bien.

Comment cela se passe-t-il avec François Bens, considéré comme un top coach?

Très bien. Je confirme que c’est un excellent coach qui vit sa passion à 100%. Il est exigeant mais nous apprenons beaucoup grâce à lui. Il reste encore beaucoup de travail mais nous sommes sur le bon chemin.

    

« Mes Castorettes vont devoir élever leur niveau de jeu »

   

Tu lui piques des exercices d’entrainement pour tes dames?

Pour certaines séquences cela m’est déjà arrivé.

Et justement, avec tes dames, comment juges-tu vos débuts en P1?

Un premier match mitigé face à une équipe, Herve, qui a l’habitude de la division. Nous n’avons pas été ridicules et, avec un pourcentage moins catastrophique aux lancers-francs et plus de précision aux tirs, nous aurions pu enlever ce match. La différence de niveau avec la P2 est bien présente et le groupe va devoir élever son niveau de jeu.

Tu partages avec Liège & Basketball une véritable passion pour la Petite Reine.Dès lors, un mot sur Evenepoel qui a survolé les Mondiaux de cyclisme dans sa catégorie. Penses-tu que les immenses espoirs placés en lui sont justifiés?  Vois-tu en lui le nouveau Sagan ou un autre type de coureur?

Il a du talent, c’est certain et ce qu’il a a réalisé cette saison -35 victoires en 45 courses- est du jamais vu. Le choix de rejoindre Quick Step est le bon, il aura le temps d’apprendre le métier car la différence entre le monde pro et les juniors est abyssale. S’il continue son évolution, cela peut devenir énorme.

Belleflamme loupe de peu la qualification

   

En Coupe AWBB, la P1 de Belleflamme est passée tout près de sortir la R2 d’Haneffe mais ce sont finalement les Templiers qui l’ont emporté, 62-67. Les Haricots pourront déjà tenter de se rattraper mercredi, en Coupe de la Province cette fois, à Dison-Andrimont.

   

Seconde victoire consécutive, forgée en défense, cette fois, des Templiers. « Rester humble dans la victoire » écrit David Beck, le mentor hesbignon, sur son profil Facebook. « Nous avons juste fait le job en jouant les cinq dernières minutes du match! Quelques bonnes décisions en fin de match, on ne retiendra que le score final. »

Les Haricots pourront déjà se rattraper mercredi à Dison-Andrimont pour y affronter l’excellente P3 locale, leader de sa série en championnat. Une rencontre que les Disonnais aborderont sans pression mais le couteau entre les dents. « Nous vendrons chèrement notre peau car nous savons qu’au complet, nous avons un groupe pour jouer le top 3 cette année » nous informe Thomas Villanucci.  « De plus, c’est chez nous, nous aurons à cœur de faire un bon match. »

« Réaliser le match parfait »

     

Ce dimanche, en Coupe AWBB, la R2 d’Ans reçoit la R1 de Pepinster. Motivés, les Ansois peuvent-ils créer la surprise?

    

« C’est un tout gros match qui nous attend ce dimanche » reconnait Mike Archambeau. « Il faudra réaliser le match parfait tout en limitant les joueurs clés pépins. Cette rencontre doit nous servir à préparer la suite du championnat et les grosse confrontations qui nous attendent, mais pourquoi ne pas créer la surprise? Nous jouons toujours pour gagner. »

Pepinster, méfiant, veut rebondir après la défaite lors du derby contre SFX. « Nous devrons quoi qu’il arrive jouer notre meilleur basket et être efficace en attaque, contrairement à vendredi dernier. Nous devons également faire ressentir que le groupe est soudé sur le terrain comme en-dehors » analyse Nicolas Rossinfosse.

« Il faut aller chercher à présent une médaille que l’on mérite vraiment. »

     

Ce dimanche, les Belgian Cats ont une occasion unique de parachever leur fantastique Coupe du Monde de maitresse manière: par une médaille. Pour cela, il faudra à nouveau occire le rival espagnol.

    

Face aux USA, nos Belgian Lions ont été époustouflantes. Pendant la majeure partie de la rencontre, Vanloo et ses coéquipières ont joué les yeux dans les yeux avec les Américaines, faisant vibrer tout une nation. « Nous allons apprendre encore énormément de ce match. Jouer de cette manière contre les États-Unis en demi-finale de la Coupe du monde, cela montre que notre équipe a encore de belles années devant elle » confiait Emma Meesseman à la RTBF. A l’issue de cette rencontre, les filles ne connaissaient pas encore leur adversaire pour la petite finale.

Dans une ambiance électrique et malgré une avance de huit unités à l’amorce du dernier quart-temps, l’Espagne a du s’avouer vaincu face à l’Australie d’une magistrale Liz Cambage. La pivot de 2,03 mètres a rendu une copie parfaite avec 33 points, 15 rebonds et 4 contres. La figure de proue  des  Aussies s’est montrée d’une précision redoutable aux tirs avec 69% de réussite et un joli 11/12 aux lancer-francs. Les Kangourous affronteront donc les USA ce dimanche pour tenter de décrocher la médaille d’or. L’Espagne, quant à elle, retrouvera la Belgique pour un remake du dernier match de poule. Une rencontre que nos Belgian Cats avaient dominé de la tête et des épaules. Bis repetita aujourd’hui? « Maintenant il y a le match pour la 3e place. A la fin d’un grand tournoi comme ça, il y a les facteurs fatigue et fraîcheur qui rentrent en ligne de compte, on verra comment on se sentira, mais on va tout donner » expliquait Kim Mestdagh sur la RTBF. Le mot de la fin revenait à Julie Vanloo: «  Il faut aller chercher à présent une médaille que l’on mérite vraiment. » 


« Nous sommes des gagnants »

   

Deux déplacements périlleux attendent LAAJ et Ninane en Coupe AWBB ce dimanche. Etienne Dubois, Jason Troisfontaine et Maxime Princen évoquent ces beaux duels.

    

A 16 heures 45, Ninane retrouvera Morlanwelz, leader de R2A. A domicile, les Calidifontains avaient été battus, 70 à 87, lors du premier match de la saison. « Cela va être dur car Morlanwelz est une très bonne équipe, complète et talentueuse » prévient Etienne Dubois. « Chez nous, nous étions un peu dominés à toutes les positions. Pour ce déplacement, il faudra que chacun d’entre-nous donne le meilleur de lui-même et réalise un gros travail individuel en défense un contre un. Cette fois, par contre, nous pourrons compter sur la présence de Jason Troisfontaine qui était absent lors de la première confrontation.« 

Le principal intéressé détaille le plan de jeu des Calidifontains. « Imposer notre défense sera capital si nous voulons l’emporter car notre adversaire possède l’une des meilleures attaques du championnat. Offensivement, nous devrons faire travailler nos opposants afin d’obtenir un maximum de paniers faciles » prévient Jason Troisfontaine.

     

LAAJ a le vent en poupe

   

A 17 heures, ce sera au tour de la R1 de LAAJ d’entrer dans la danse sur le parquet de Flénu, une P1 promue en R2. « Nous savons que cette équipe de Quaregnon est vraiment très forte pour une R2 (ndlr: elle a battu Tilff le weekend passé). A domicile, avec son public, ce sera un gros adversaire » nous précise Maxime Princen. « Mais nous ne ressentons guère de pression car la Coupe nous permet principalement de préparer les matchs de championnat. Cependant, nous sommes des gagnants donc nous nous déplacerons pour nous imposer. »

Et avec un moral au beau fixe après la démonstration du weekend dernier contre Saint Louis. « Cette victoire a fait du bien au moral, elle venait enfin récompenser tout le travail accompli durant la préparation et était d’autant plus importante que tout le public était présent. Cela aura donné envie aux spectateurs de revenir nous encourager » poursuit Maxime. « Nous avons bien fêté cela après le match et lundi, c’était passé et nous nous remettions à bosser pour les prochaines échéances.« 

Dont celle de ce dimanche. Et pour gagner, une recette simple: « comme toujours, il faudra être concentrés et respecter les consignes du coach conclut » l’artilleur de LAAJ.



« Attention, notre plus gros adversaire, c’est nous-mêmes! »

    

Après le gros revers concédé la semaine dernière, la P1 de Visé veut profiter de son déplacement à Sprimont, en Coupe, pour retrouver de la confiance. La P3 visétoise recevra, quant à elle, la P2 d’Hannut pour une partie qui s’annonce disputée.

      

Pour démarrer cette journée dominicale de Coupe, la P3 visétoise recevra la P2 d’Hannut à 11h30. Les visiteurs découvrent avec difficulté l’antichambre de l’élite. « Notre début de saison n’est pas génial avec beaucoup de blessés » regrettait Arnaud Duvivier récemment. Les locaux présentent eux un bilan équilibré, tout comme le sera, très probablement, cette rencontre. « Nous ne devrons pas nous précipiter pour rattraper le retard de cinq unités » prévient le mentor hesbignon. « La défense sera importante, comme toujours, et conditionnera le match. Offensivement, nous devrons mettre du rythme afin d’aller chercher des paniers faciles. »

    

Super renfort pour Visé

   

C’est ensuite à 15h que débutera la rencontre entre la P2 des Carriers et la P1 de Visé. « Après notre débâcle de dimanche dernier, nous avons eu la semaine pour faire le point et nous avons bien travaillé durant les entrainements » nous explique Dustin Hayot avant de se rendre chez les Carriers pour y affronter l’excellente P2 locale. « Nous mettrons en application le travail de la semaine et nous allons à Sprimont pour retrouver la confiance et un groupe soudé pour poursuivre notre championnat. »

Les Sprimontois restent également sur un lourd revers enregistré contre Waremme et auront à coeur de renouer avec la victoire en forgeant un bel exploit dans leur salle. Ce que ne comptent pas laisser faire Rémy Voet et ses coéquipiers. « Sprimont est une bonne équipe à ne surtout pas prendre à la légère et nous devons être revanchards par rapport à la piètre prestation proposée la semaine dernière » pose d’abord le pivot visétois. « Contre Mosa, nous n’avons pas relevé la tête lorsque nous éprouvions des difficultés. Il faut gommer cela impérativement. Nous devrons imposer notre rythme, être structurés dans les différentes phases de jeu, varier l’intensité sur de courtes séquences et combiner avec un tempo plus posé en allant au bout des systèmes. Le tout en affichant une bonne mentalité. Cette rencontre est une bonne opportunité pour se remettre directement sur les rails avant les rendez-vous importants qui nous attendent en championnat. Attention, notre plus gros adversaire, c’est nous-mêmes!« 

Et pour aborder ce duel éliminatoire, Visé pourra compter sur un adorable renfort: Martin Lejeune, fils de Sébastien, assistant-coach de la P1 et petit-fils de Michel, Président du matricule 1245, a vu le jour ce 27 septembre. Liège & Basketball adresse ses plus chaleureuses félicitations aux heureux parents et à toute la famille Lejeune.


« Le plus important, c’est déjà d’y croire »

     

Dimanche, à 17h30, la P2 de Waremme recevra la P1 du Haut-Pré en Coupe de la Province. Focus sur une rencontre qui s’annonce alléchante.

    

Après deux courts revers, Waremme s’est enfin imposé le weekend dernier, contre Sprimont, et avec la manière. Ce dimanche, c’est un gros morceau qu’accueilleront les Wawas: Haut-Pré, demi-finaliste de la Coupe la saison dernière. « La première chose pour l’emporter sera, déjà, d’y croire » prévient Nicolas Gerads. « De superbes attaquants composent l’effectif du Haut-Pré mais cette équipe n’a pas démarré son championnat comme espéré. Toutefois, face à cette belle formation, nous n’avons absolument rien à perdre. Dans ce duel, nous sommes le petit poucet et nous prendrons ce match comme une préparation supplémentaire pour les prochaines échéances du championnat. Au final, nous savons que, de toute façon, nous ne soulèverons pas la Coupe. »

N’en reste pas mois que du côté visiteur, la méfiance est de mise. « Nous ne connaissons pas du tout cette équipe mais vu les objectifs qu’elle s’est fixée, il serait hasardeux de la sous-estimer » nous précise Stéphane Grandry. « Nous devrons respecter l’adversaire et jouer avec un rythme de P1 » enchaine son entraineur, Yves Dehousse.

Après un début de saison cahin-caha, Ougrée retrouve des couleurs. « Notre jeu de l’année passée revient petit à petit » continue Stéphane. « Nous devrons, comme nous essayons de la faire lors de chaque rencontre, mettre beaucoup de rythme devant et être solides derrières. Ce fut le cas à Spa le weekend dernier, même si notre adversaire était déforcé. Nous devrons également être concentrés dès le début de match et rattraper directement les cinq points d’écart pour ne pas se faire peur, comme cela nous arrive trop souvent. » Et de conclure: « Nous nous attendons à un gros match face à une belle équipe. »