Rudy Gay heureux à San Antonio

Rudy Gay rempile pour deux saison avec les Spurs.

Gay se sent bien dans le Texas et devrait rempiler pour deux saisons supplémentaires et 32 millions de dollars.

Rubio devrait rejoindre les Pacers

Le jeu des chaises musicales des meneurs continue en NBA. Ricky Rubio devrait s’engager avec les Pacers.

Mike Conley arrivé à Utah, Rubio devait partir et l’Espagnol devrait s’engager avec les Pacers pour prendre la succession de Darren Collison, parti à la retraite. Les détails du deal ne sont pas encore connu, cette saison Rubio touchait 15 millions de dollars.

Brook Lopez repart avec les Bucks

Brook Lopez et les Bucks se sont mis d’accord pour poursuivre l’aventure ensemble.

Précieux à Milwaukee, notamment par sa capacité à étirer le jeu, Brook Lopez a reçu la confiance de ses dirigeants et un beau contrat de 52 millions sur quatre que le pivot-shooteur devrait parapher très prochainement.

Lillard fait sauter la banque!

Damian Lillard a décroché une monstrueuse prolongation de contrat à Portland.

Le meneur des Blazers s’est mis d’accord avec sa direction pour une prolongation maximum. Son contrat sera prolongé jusqu’en 2025 pour 196 millions de dollars! C’est aussi « Dame Time » à la banque!

Kevin Durant aux Nets, Superteam en vue!

Fin du suspens! Kevin Durant aurait décidé de s’engager avec les Brooklyn Nets pour les quatre prochaines saisons.

C’était la question numéro un du mercato: Kevin Durant allait-il rester aux Warriors? Fin du suspens puisque KD aurait décidé de rejoindre les Nets pour 164 millions de dollars sur quatre ans.

Brooklyn devrait également signer Kyrie Irving pour 141 millions sur quatre ans et recruter DeAndre Jordan, grand pote de KD. Il faudra compter avec Brooklyn dans les prochaines années!

« Les pieds dans l’eau »

En cette trêve de la balle orange, Hervé Odeurs nous parle de ses meilleurs souvenirs de vacances.

Hervé, c’est quoi pour toi des vacances idéales?

En famille, dans un endroit ensoleillé et les pieds dans l’eau.

Quel est ton meilleur souvenir de vacances?

Ma première expérience de plongée en Egypte. J’en garde des images magiques des fonds marins.

Quel lieu visité t’a laissé la plus forte impression?

New York, sans hésiter. Cette ville est magique et j’ai eu la chance d’y vivre trois matchs NBA avec visites des vestiaires et accès à l’entrainement.

Parmi toutes tes vacances, quel fut ton pire souvenir?

Je n’ai pas réellement eu d’horribles expériences en vacances. Peut-être cette année à Djerba où les lieux n’étaient pas des plus idylliques.

Où pars-tu cet été?

Je suis déjà parti deux fois en fait. Mais pour mi-juillet, nous avons loué un gîte en France pour trois jours avec les Buffalos. Et dès mon retour, je pars en Bulgarie.

Tu tapes un peu la balle quand tu es en vacances?

Cela m’arrive des fois mais assez rarement, il faut le reconnaitre.

« Termine sur un titre aurait été une fin rêvée »

Pour Liège & Basketball, Samuel Bisschop dresse le bilan de la saison de La Villersoise en P3C.

« Je pense que nous avons réalisé une belle saison malgré des hauts et des bas. Nous ne nous attendions à rien de spécial au début, nous ne jouions pas la tête, nous voulions juste progresser ensemble comme nous le faisions depuis des années. Après quelques matchs, nous avons réalisé qu’encore une fois il y avait quelque chose à jouer. L’objectif du titre nous est donc venu en tête » nous raconte Samuel Biscchop. « Après deux ou trois défaites, nous avons arrêté d’y penser mais, après notre victoire à Awans et les défaites des plus grosses équipes de la poule, nous y avons à nouveau cru!« 

Au sein d’une série particulièrement dense, Villers voyait de peu le titre et la montée lui filer entre les doigts. « Le niveau de ce championnat était vraiment bon, toutes les équipes pouvaient se battre et tout le monde termine avec beaucoup de défaites. Cela témoigne du niveau homogène de la P3C » analyse le futur joueur d’Hannut. « Malgré notre troisième place logiquement un peu frustrante, nous avons tous pris énormément de plaisir à jouer ensemble. Surtout qu’au fur et à mesure de l’année, nous apprenions que certains – dont moi – s’en iraient au terme de la saison. Cela nous faisait encore plus profiter de nos derniers moments ensemble et de l’entente géniale qui régnait dans cette équipe. » Et de conclure: « terminer sur un titre aurait été la fin rêvée mais une place sur le podium, c’est mieux que rien. Je souhaite le meilleur à mon ancienne équipe et mon ancien club dans lequel tout le monde s’y sent toujours bien!« 

Paris Lee suit Roel Moors à Bamberg

Le meneur américain d’Anvers suit son entraineur à Bamberg.

Paris Lee (11,5 points et 5,3 passes de moyenne cette saison avec Anvers) quitte la métropole flamande pour… Bamberg, où il retrouvera Roel Moors. «  »C’est Moors qui m’a convaincu« , avoue Lee à la RTBF. « Je lui dois d’avoir vécu deux saisons fantastiques à Anvers, où j’ai en outre énormément appris grâce à lui. J’espère donc maintenant que cela va continuer ici à Bamberg…« 

«  »A partir du moment où je me suis rendu compte que l’opération était faisable, je me suis coupé en quatre pour l’inciter à signer chez nous. Ce qu’il a finalement accepté. Je suis ravi car malgré son jeune âge, il a vraiment toutes les qualités pour devenir l’incontestable leader de notre équipe, même au plus haut niveau international… » a commenté De Rycke à la RTBF, lui aussi passé d’Anvers à Bamberg. L’équipe allemande aura une connotation sacrément « belge » la saison prochaine!

Le revanche des Cats?

Passées à côté de leur match face à la Biélorussie, les Belgian Cats ont un beau coup à jouer ce dimanche soir face à la Serbie.

D’habitude si séduisantes, nos Belgian Cats nous ont un peu laissé sur notre faim face à la Biélorussie. Une prestation décevante et une défaite dommage mais pas dommageable. En effet, les Belges sont d’ores et déjà qualifiées pour le prochain tour de la compétition. Mieux, en cas de victoire ce dimanche, Allemand et ses coéquipières termineraient premières de leur groupe, évitant ainsi les barrages et s’offrant quelques jours de repos salutaires.

Sans doute revanchardes après leur dernière sortie, il y a fort à parier que nos représentantes vont aborder cette rencontre – diffusée à 20h30 en direct sur Auvio – le couteau entre les dents. Face au pays hôte, les Belges devront répondre au défi physique sans se laisser parasiter par l’arbitrage ou l’ambiance des tribunes. En se montrant davantage dominatrices au rebond et en « connectant » leur tentative de loin avec un peu plus de succès, nos compatriotes résoudraient ainsi une partie de leurs soucis et se mettraient en position idéale pour clore ce premier tour en beauté.

« Il faudra se montrer plus dur en défense, mettre plus d’intensité que contre la Biélorussie et prendre les rebonds » annonce, comme pour confirmer l’analyse de Liège & Basketball, Philip Mestdagh à la RTBF. Un beau duel attend d’ailleurs l’entraineur belge face à son homologue Marina Maljkovic, fille du légendaire Bozidar Maljovic. La tâche s’annonce toutefois ardue face à une formation qui fut championne d’Europe en 2015 et qui a décroché la médaille de bronze aux JO l’année suivante.

100 millions pour Vucevic

Nikola Vucevic devrait prolonger à Orlando pour 100 millions sur 4 ans.

Nikola Vucevic devrait prolonger à Orlando pour 100 millions sur 4 ans. Un beau « sacrifice » financier de la part de « Vooch » qui aurait pu prétendre à 190 millions sur 5 ans et un joli coup de la part du Magic qui conserve ainsi son franchise player.