Veni, vidi, vici*

 

« Les anniversaires ne valent que s’ils constituent des ponts jetés vers l’avenir. » (Jacques Chirac)

 

L’avenir, un concept qu’Yvan Fassotte a toujours maitrisé, semble-t-il. Depuis bientôt vingt ans, à Liège Atlas, il forme des garçons et des filles, sur les terrains et dans les salles de classe, pour leur transmettre sa passion et ses valeurs.

Car Yvan Fassotte, c’est avant tout des valeurs. Générosité, enthousiasme, rigueur, abnégation, travail; autant de vertus cardinales sur lesquelles construire son présent et son avenir.

Nous pourrions -et nous le ferons prochainement- revenir sur les succès sportifs d’Yvan, de Fléron à Ninane en passant par Liège, Prayon et Jupille, et sur sa longue et fructueuse carrière. Partout où il est passé, le truculent cinquantenaire a su imposer sa griffe et offrir des envolées sportives appréciables et, bien souvent, inoubliables. Certaines salles résonnent encore de ses exploits, certaines buvettes de ses chants (« un pied marmiton Madeleine, un pied marmiton Madelon »). Veni, Vidi, Vici, en quelque sorte.

Mais sa plus belle victoire, outre sa famille, c’est sans doute d’avoir pu mettre sur pied un sport-études-basket tel que celui de Liège Atlas. Une institution qui a permis à tant de jeunes férus de la balle orange d’y passer leurs meilleures années et de s’armer pour affronter la vie, la vraie.

Exigeant mais bardé d’humour, dur mais juste comme le veut l’expression consacrée, excessif mais aussi à l’écoute, Yvan aura marqué et marque encore des générations de basketteurs. En faire la liste serait bien trop long -et risquerait d’être insuffisamment exhaustif- et leur donner la parole nous offrirait un panégyrique d’anthologie.

Liège & Basketball et moi-même souhaitons, avec beaucoup de considération, un « Happy Birthday » (avec l’accent anglais d’Yvan en prime) à ce grand homme et ce fantastique entraineur qu’est Yvan Fassotte et lui adressons nos meilleurs voeux.

Joyeux anniversaire Yvan!

 

Thiebaut Colot

 

 

N.B.: il semblerait qu’un épais mystère entoure la date d’anniversaire du légendaire entraineur liégeois. La date du 12 mars pourrait aussi être celle où il a vu le jour. Liège & Basketball va mener l’enquête.

N.B.*: Veni, vidi, vici est une locution latine signifiant « je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu » et que l’on attribue à Jules César.