« Cela sera délicat »

Samedi, en Coupe, la P2 d’Hannut recevra son homologue d’Union Liège. Une rencontre délicate à gérer pour des Hesbignons déforcés. 

    

Ce samedi sur le coup de 19h, la P2 d’Hannut accueillera son homologue d’Union Liège. « Nous ne nous mettons pas de pression particulière mais nous jouerons quand même pour l’emporter » nous précise Arnaud Duvivier. « Il n’en reste pas moins que cela sera délicat pour nous car je compte toujours trois blessés dans nos rangs et nos deux joueurs de P1 ne joueront pas avec nous. Il faudra voir comment cela évolue.« 

Pas épargné par la guigne depuis la reprise, le mentor hesbignon peut tout de même se targuer d’une semaine réussie avec, en point d’orgue, une victoire convaincante contre Braives, lundi, en amical, après une large victoire obtenue contre La Spéciale Aywaille samedi. « Nous nous imposons de dix-neuf points contre Braives » poursuit Arnaud. « Nous menions 33-23 à la pause et nous avons ensuite inscrit 35 points dans le troisième quart. Nous nous sommes un peu relâché par la suite et notre adversaire est un peu revenu dans le match. »

Différents calibres pour Harimalia

    

Ce samedi, les deux équipes de troisième provinciale d’Harimalia entreront dans la danse pour le premier tour de la Coupe de la Province. Avec des adversaires de calibre différents pour les deux formations locales: la P2 d’Ensival et la P4 d’Aubel.

     

En ouverture de soirée, Harimalia B affrontera la P2 d’Ensival »Nous prenons ce match comme une rencontre de préparation » nous informe Marc Braconnier. « Notre prépa n’a pas été top avec beaucoup d’absences et nous espérons être au complet pour disputer cette partie. » Face aux Abeilles, c’est un adversaire solide qui se présentera, les Verviétois trustant souvent les premiers rôles en deuxième provinciale. « Ensival est une bonne équipe, nous n’aurons rien à perdre. De plus, nous n’avons pas vraiment d’objectifs dans cette Coupe provinciale, simplement celui d’aller le plus loin possible. »

A vingt-et-une heures, Harimalia A enchainera avec la réception de la P4 d’Aubel (Aubel D). Simple formalité pour les troupes de Nicolas Baudouin? « Un match n’est jamais joué mais, logiquement, cela devrait passer sans trop de problèmes » nous répond le coach des Abeilles, qui sera absent -comme certains de ses joueurs- car sur le pont avec l’Etoile Jupille en Coupe AWBB. « Notre préparation fut difficile mais j’ai gardé la même base du groupe que l’an passé. Il s’agit donc d’une certaine continuité et non d’un apprentissage lors duquel je dois tout ré-expliquer. Je suis dès lors satisfait, malgré tout, de notre prépa. »

« Nous devrons être performants défensivement »

    

C’est LE choc de ce vendredi soir en Coupe de la Province. Bellaire, solide équipe du top 3 en P2 depuis plusieurs saisons reçoit la P1 de Spa. Quentin Desert préface cette rencontre.

Tirage pas facile en Coupe pour votre P1 puisque vous devez vous déplacer à Bellaire. Crois-tu que le terrain atypique de Bellaire peut vous desservir?

Nous sommes jeunes et rapides et je ne pense pas que le petit terrain de Bellaire nous aide à développer notre basket. Cependant, ce ne sera pas la seule salle du genre sur la saison, il faut pouvoir s’adapter et je suis persuadé que nous saurons le faire.

Face à cette grosse équipe de P2, que devrez-vous faire pour l’emporter?

Si nous voulons gagner, ce sera en défense qu’il faudra que nous soyons prêts. Offensivement, nous avons du talent et tout le monde peut apporter, alors qu’en défense, nous avons encore beaucoup de boulot et nous devrons nous donner à 200%, surtout connaissant les qualités offensives des Blue Rabbits.

Que représente la Coupe pour toi?

Je n’y attache plus trop d’importance car je ne peux disputer que le premier match de cette compétition. En effet, lorsqu’on a joué en championnat D3, on ne peut plus jouer la Coupe de la Province. On perdra donc cinq joueurs au deuxième tour. La Coupe n’est donc clairement pas un objectif, mais nous jouerons à 100% les matchs qui se présenteront.

« Nos dix points d’avance seront très importants »

     

Ce samedi, en Coupe de la Province, la P4 de Ninane reçoit une des P2 de Tilff. Diego Toussaint, le métronome des Calidifontains, revient sur la préparation de son équipe et préface le derby face aux Porais.

    

« Notre préparation fut assez cool, je dirais même toute petite. Mais avec les repêchages, les vacances et autres, difficile de faire autrement » nous informe Diego Toussait. « En P4, je pense que le principal est d’être motivé et de rester complet tout au long de la saison.« 

Une saison qui démarrera officiellement le weekend prochain. Mais avant cela, place à la Coupe! Ce samedi, la P4 du BC Ninane accueillera une des P2 de Tilff pour un joli derby. « Honnêtement, je ne connais pas cette équipe » nous avoue le fer de lance des Calidifontains. « Par contre, je connais la nôtre et si nous voulons gagner, il faudra courir, prendre des rebonds et marquer. Je pense que notre point fort, cette année, c’est l’attaque. Les dix points d’avance seront très importants et il ne faudra gâcher que très peu de ballons si nous voulons avoir une chance.« 

« L’humeur est au beau fixe »

     

Mehdi Aouni revient sur la préparation de la P1 de Waremme, la présence de Sacha Massot et le déplacement de ce samedi à Stavelot pour y affronter, en Coupe de la Province, la P4 locale.

    

Mehdi, comment juges-tu votre préparation?

Nous sortons d’une très belle prestation face à la R1 du Royal IV Brussels. Une belle victoire qui fait du bien au groupe et nous motive pour la saison. Les entrainements se passent bien, l’humeur est au beau fixe.

Sacha Massot participe-t-il à tous les entrainements?

Il a eu quelques soucis au niveau du genou mais se soigne et participe, en effet, à tous les entrainements.

Ce samedi, vous vous rendez à Stavelot pour y défier la P4 du cru. Une promenade de santé pour vous?

Effectivement, l’écart de divisions devrait être justifié sur le terrain. Mais, pour cela, à nous d’arriver avec la meilleure attitude possible tout en respectant l’adversaire.

« Ne sous-estimer aucune équipe »

     

Lourdement blessé la saison dernière, Thomas Broset porte désormais les couleurs de Modave, en P2. Des Castors qui affronteront l’ogre de P3, Haneffe, ce dimanche, en Coupe de la Province. Pour Liège & Basketball, Thomas revient sur sa rééducation, la préparation vécue par sa nouvelle formation et préface la rencontre face aux Templiers.

     

Thomas, comment te sens-tu physiquement?

Je sens que cela va mieux. J’ai moins d’appréhension et je peux augmenter l’intensité dans mes exercices. Toutefois, à certains moments, je ressens des douleurs mais plus aux ischios que dans mon genou, ce qui est apparemment positif. Il me reste encore un mois pour me remuscler et travailler pour vraiment réintégrer l’équipe. J’espère vraiment aider et trouver ma place dans le groupe.

Comment juges-tu la préparation de ton équipe de Modave?

Elle se déroule bien. Nous avons eu beaucoup d’entrainements et nous voyons que cette nouvelle équipe progresse. De match en match, nous avançons tactiquement et dans la philosophie que nous tâchons d’instaurer. De plus, l’ambiance est bonne. J’espère que nous parviendrons encore à tout peaufiner d’ici la reprise du championnat.

Ce dimanche, en Coupe, vous vous déplacez à Haneffe pour y affronter la P3 locale que tous les observateurs pointent comme la toute grosse équipe de troisième provinciale. Vous vous méfiez des Templiers?

Je pense qu’il ne faut sous-estimer aucune équipe. Nous savons que cette équipe possède des joueurs d’expérience capables de mettre la balle dedans, mais nous avons aussi nos armes à faire valoir. Il suffit juste de jouer à fond et sérieusement, comme nous devrons le faire pendant la saison, pour livrer un bon match.

Avez-vous des ambitions dans cette Coupe provinciale?

Celles-ci sont les mêmes qu’en championnat, je pense. Nous voulons disputer tous les matchs pour les gagner ou, du moins, faire tout notre possible pour ne rien regretter. Ce sera le mot d’ordre dimanche.

Ryan Anderson envoyé à Phoenix

      

Les Rockets ont enfin trouvé preneur pour Ryan Anderson. Le stretch four est envoyé à Phoenix.

     

Depuis des mois, Houston cherchait à se débarrasser de Ryan Anderson et de son encombrant contrat. Darryl Morrey et le front office des Rockets sont enfin parvenus à trouver une franchise prête à accueillir l’intérieur shooteur. Ce sont les Suns  qui ont tenté le coup et validé un échange pour récupérer Anderson en échange du duo Brandon Knight et surtout Marquese Chriss. Un joli coup pour les deux parties. 

« Une alchimie s’est créée »

      

Adrien Lozina revient sur la surprenante préparation des All Blacks et son intégration dans sa nouvelle équipe d’Alleur. Interview.

    

Adrien, vous réalisez un parcours sans faute en Coupe AWBB. Surpris?

Honnêtement, nous n’avions aucun objectif pour la Coupe et la reprise n’a pas été optimale avec les examens et autres contre-temps. Je ne m’étais d’ailleurs entrainé qu’une fois avant notre victoire contre Liège. C’est donc bel et bien une surprise mais nous avons livré deux excellents matchs contre Liège et Brainois, c’est donc du bonus.

Comment se passe ton intégration dans cette nouvelle équipe?

L’ambiance est déjà très bonne dans le groupe. Tout le monde boit son verre ensemble à la fin des matchs et même sur le terrain, il y a une bonne alchimie qui s’est créée. C’est facile de bien s’intégrer à un groupe pareil.

« Le basket, c’est comme le vélo: cela ne s’oublie pas! »

      

Après un retour réussi sur les parquets avec Ninane, Anne-Marie Glazemakers évoluera cette saison en première régionale avec Sainte Walburge. Pour Liège & Basketball, la talentueuse intérieure revient sur cet ultime défi.

       

La saison dernière, Anne-Marie Glazemakers a aidé la P3 de Ninane a décrocher la montée à l’échelon supérieur. « Il faut savoir que j’ai repris après sept ans d’arrêt » nous précise la talentueuse intérieur. « Je voulais juste retoucher la balle et m’amuser un peu, et cela sans aucune préparation.« 

Un retour sur les parquets plus que réussi avec les Calidifontaines. « Ninane a été un super club pour me permettre de reprendre, avec une excellente ambiance familiale. Cela m’a redonné goût au ballon orange » sourit Anne-Marie. « Quand Sabine Herben m’a contactée pour venir retenter le coup en R1 pour cette saison, j’ai pas mal réfléchi en me demandant si j’avais encore ma place à ce niveau. Et puis je me suis lancé un défi en me disant que c’était l’occasion de réessayer une ultime fois.« 

Cette saison, Anne-Ma portera les couleurs de Sainte Walburge et évoluera en première régionale avec les Sang et Marine. « Une grande partie de l’équipe est composée de joueuses avec qui j’ai déjà joué à Belleflamme, Montegnée ou Sprimont, voici quelques années. C’était une belle époque » se remémore-t-elle.

Afin d’aborder au mieux ce changement conséquent de division, Anne-Marie a voulu mettre toutes les chances de son côté. « C’est évident que pour passer de la P3 à la R1, ma préparation fut totalement différente » reconnait-elle. « Depuis que j’ai pris ma décision début avril, j’ai entrepris différentes choses. J’ai, notamment, suivi des entrainements spécifiques avec mes amis de Game Time, Ludo Humblet et Mike Bodson. Ils m’ont aidé à retrouver certains automatismes ou mouvements pivots qui étaient enfuis. Mais, comme pour le vélo, vingt ans de basket, cela ne s’oublie pas. »

A l’aube de cette nouvelle saison, Anne-Marie est ambitieuse mais sereine.  « Je ne me mets pas de pression mais ce qui est certain c’est que je ferai mon maximum pour l’équipe, pour que nous puissions toutes ensemble prendre du plaisir sur le terrain » poursuit-elle. « Je pense que nous avons une équipe complète et que si la sauce prend, comme on dit, nous pouvons vraiment réaliser de belles choses. » Et de conclure: « Qui vivra verra!« 

« Un début fort chahuté »

     

La préparation de la P4 de Wanze est loin d’être optimale pour une équipe qui brigue ouvertement la montée.

     

« Nous connaissons un début fort chahuté avec de nombreux joueurs en vacances et déjà plusieurs blessés » regrette le coach des Sucriers, Steven Vanherck. « Néanmoins, nos deux rencontres face à d’autres P4 se sont soldées par deux victoires de plus de trente points. »

Du positif tout de même pour un groupe ambitieux. « Nous espérons faire l’ascenseur et remonter directement grâce à nos transferts, le retour d’autres joueurs et deux pivots qui feront P2-P4 cette saison » continue Steven. « Nous avons les cartes en main pour réaliser une belle saison. Ceci dit, c’est toujours difficile de monter de P4. Il suffit de tomber sur deux ou trois équipes plus fortes, composées d’anciens joueurs de régionale par exemple, pour voir nos espoirs compromis. Mais j’ai confiance en mon groupe cette année et je suis persuadé que nous ferons de bonnes choses.«