La Vaillante frôle l’exploit!

 

La Vaillante Jupille a failli faire tomber l’armada de Grivegnée ce jeudi en match d’alignement. Une rencontre à suspense mais la puissance de Barry Mitchell a fait la différence.

 

Grivegnée survole sa série en troisième provinciale. Nathan Stevens nous confiait d’ailleurs que « la saison serait ratée si le club n’était pas champion » à la fin de l’exercice. Néanmoins, au sein d’une série très dense et qualitative, chaque match est disputé. « Mais nous savons que chaque weekend notre adversaire à envie de nous battre » nous avouait l’ailier de Grivegnée.

Si nous n’étions pas le weekend, cette prédiction prenait tout son sens ce jeudi en match d’alignement entre l’équipe de Barry Mitchell et la Vaillante. Des Jupillois qui sont passés tout près d’infliger leur seconde défaite aux locaux.

 

 

Egalité parfaite à la mi-temps

 

« Nous nous sommes rendus là-bas à huit, dont un joueur de l’effectif P4 » nous précise en préambule Olivier Henry. « Le début de match fut poussif de part et d’autre, avec beaucoup de ratés mais également une grosse intensité. Dans le deuxième quart-temps, les deux équipes se sont rendu coup pour coup. » Et elles regagnaient les vestiaires avec une égalité parfaite, 32 partout.

Dans le troisième quart-temps, la Vaillante va être héroïque. « Nous reprenons très bien et creusons un léger écart mais Barry Mitchell limite la casse pour Grivegnée » embraie l’entraineur de Jupille. « Dans les dix dernières minutes, Barry continue son chantier à l’intérieur et, offensivement, nous commençons à craquer en ratant plusieurs tirs un peu rapides. Physiquement aussi, nous manquons un peu de fraicheur car nous avons joué pratiquement à sept, mon seul meneur étant rapidement en problème de fautes.« 

 

 

La puissance de Barry fait la différence

 

Pourtant, à cinq minutes du terme de la rencontre, la Vaillante est toujours devant, 60 à 67. « Finalement, Grivegnée arrive à recoller au score et à arracher la victoire » regrette Olivier. « Dommage car nous avons été devant pendant près de trente minutes. » Une défaite 75 à 70 dont n’ont pas à rougir les ouailles d’Oli tant l’effectif de Grivegnée parait taillé pour l’échelon supérieur. Seuls les Buffalos de Grâce-Hollogne ont fait tomber les leaders cette saison.

« J’ai tenté de refermer la raquette et de laisser les meneurs et ailiers libres de shooter, en surveillant tout de même Casamento » nous explique le coach de la Vaillante. « Cela a failli fonctionner mais l’expérience et, surtout, la puissance de Barry à l’intérieur ont fait la différence. » Ainsi que quelques lancers-francs gâchés. « Nous les avons ratés à un moment où nous aurions pu prendre une avance plus confortable qui nous aurait permis de mieux gérer la fin de partie » conclut Oli.

 

Ce résultat de Grivegnée, logique au regard du classement, lui offre trois victoires d’avance sur son poursuivant le plus proche, Hannut. Mais la Vaillante est à féliciter pour avoir su faire trembler l’armada des Rouges et offrir une rencontre haletante.